QSEDD

"Destination Pyrénées,
vers un tourisme durable"
des enjeux bien compris

Les rencontres « Destination Pyrénées : vers un Tourisme Durable » ont rassemblé plus de 140 personnes le 24 novembre dernier à l’appel de la CCI de Tarbes

Les rencontres « Destination Pyrénées : vers un Tourisme Durable » ont rassemblé plus de 140 personnes le 24 novembre dernier à  l’appel de la CCI de Tarbes. Un auditoire composé de professionnels du tourisme, (hôteliers, restaurateurs, stations de ski, agence de voyages, Offices de tourisme, guides…) et de collectivités locales, autant d’acteurs publics ou privés, tous concernés par les enjeux du développement durable à l’échelle de notre massif pyrénéen.

Cette rencontre aura permis de s’interroger, après avoir bien défini les contours du concept de développement durable, sur la place qu’occupe celui-ci aujourd’hui au niveau du tourisme, et sur la perception qu’en ont les acteurs et les décideurs de l’économie touristique, qu’ils soient publics ou privés, sans oublier les consommateurs eux-mêmes.

 

Enjeux du tourisme durable : contexte, opportunités et attentes clientèle

Au cours de la matinée, l’éclairage apporté par les intervenants des deux tables-rondes a été particulièrement dense et quelques idées fortes exposées sont autant d’interrogations ou de défis pour le territoire pyrénéen.

En premier lieu, la notion de construction du cycle touristique, entre élite et tourisme de masse, comme le rappelait Pierre Torrente, ouvre un large champ de possibilités pour le tourisme durable, en lui donnant l’opportunité d’être à l’origine d’un nouveau cycle touristique, à condition de savoir combiner qualité de service et clientèle de masse.

Jean Berthier a ensuite permis le mesurer le degré de sensibilité du public vis-à-vis du tourisme durable ; s’il apparaît que les pays du nord ont une perception plus forte de la durabilité, beaucoup de freins nuisent encore à la compréhension du concept et à l’adoption par les consommateurs d’un comportement responsable.

Pourtant, le gisement de clientèle touristique à l’échelle mondiale est considérable : 2 milliards d’individus en 2040 franchiront les frontières. Alors, comment capter cette nouvelle manne internationale ? C’est bien là un des enjeux pour les Hautes-Pyrénées, comme l’a souligné Isabelle Pélieu. Et comment répartir ces flux, en évitant de les concentrer sur les sites phares, en s’inspirant de l’exemple que nous a donné Julien Buot sur la région Normandie lors des cérémonies anniversaire du débarquement.

Associer les populations, s’appuyer sur les richesses locales, l’artisanat, les produits locaux, la culture, le patrimoine, autant d’ingrédients qui doivent servir à construire une offre touristique attractive qui réponde aux aspirations des consommateurs. Il ne suffit plus d’avoir un cadre naturel magnifique, comme c’est le cas des Pyrénées, il ne suffit pas que l’écrin soit beau, il faut ajouter de la beauté et, selon l’expression d’Isabelle Pélieu, provoquer l’effet « Waouh ! ».

L’un des enjeux que le tourisme durable devra relever, comme l’a souligné Charles Pujos, consistera à faire cohabiter intelligemment développement et environnement. Le poids du secteur de la neige et des stations d’hiver est, ici en Hautes-Pyrénées, particulièrement prégnant, et, même si le réchauffement climatique demeure une interrogation pour le long terme, il faudra faire preuve d’imagination pour limiter les impacts de ces activités. A cet égard, il faut saluer la prise de conscience de certaines stations qui, à l’instar de N’PY, mettent en œuvre, depuis des années, des actions concrètes en faveur des économies d’énergie et du respect de l’environnement.

C’est avec la même volonté de concilier préservation du patrimoine et développement économique que le Parc national des Pyrénées, avec sa marque « Esprit Parc National », a présenté la promesse que les Parcs nationaux entendent offrir aux visiteurs, alliant, encore une fois, nature et activités humaines en s’appuyant sur un ancrage territorial fort.

Enfin, le témoignage de Richard Hearn a mis en exergue la prise en compte du Tourisme Durable par les plus grands opérateurs européens dans l’offre qu’ils mettent en marché, tout en soulignant, et c’est encourageant pour notre territoire, l’attrait des Pyrénées pour les touristes britanniques à la recherche d’authenticité.

 

Les ateliers thématiques de l’après-midi

Marketing touristique, labels et relation client

La sensibilité de la clientèle touristique française et européenne au développement durable s’est accentuée ces dernières années. Intégrer le développement  durable dans le cadre de son produit touristique est un premier élément de réponse. On a vu là tout l’intérêt de s’engager dans une démarche de progrès (label, certification…) pour apporter une garantie au consommateur et développer sa visibilité commerciale. Par ailleurs, traduire ses engagements et les faire connaître dans sa communication interne et externe est un élément primordial.

Performance environnementale et économies d’énergie

Dans un contexte économique tendu, le développement durable, via la partie environnementale, constitue des pistes d’économies pour nos entreprises. Agir dans ce sens nécessite une réflexion en amont sur l’ensemble des postes de consommations dans l’entreprise afin de les intégrer dans sa stratégie d’investissement. Différentes solutions innovantes ou alternatives ont été proposées, notamment par Gérard Ducès, gérant de l’hôtel Solenca à Nogaro, et par une station de ski de N’Py, ce qui démontre une prise en compte de la problématique « économies d’énergie » à tous les stades de la production touristique.

Tourisme pour tous et tourisme solidaire

Nous avons souvent tendance à l’oublier mais le développement durable comporte également un volet social et sociétal dont les témoignages de l’après-midi ont démontré toute la pertinence :

  • L’adaptation des équipements touristiques pour accueillir l’ensemble des publics peut constituer une opportunité de s’ouvrir à de nouveaux marchés et peut permettre d’agir sur la qualité de l’offre dans une approche inclusive.
  • La dimension sociétale s’illustre également dans la logique de l’économie circulaire, par des actions qui visent à favoriser les retombées économiques locales et à impliquer l’ensemble des filières au bénéfice du consommateur et des territoires.
  • La traduction concrète du développement durable passe par une approche transversale au sein même de l’entreprise, par un ancrage territorial fort, la transparence vis-à-vis du client et l’attention portée au bien-être des salariés et à leur implication dans l’entreprise.

 

Pour conclure, ce colloque aura permis de mieux appréhender le concept et la problématique du Développement Durable appliqués au secteur du tourisme et nous espérons que les nombreux exemples de la journée encourageront les acteurs à mettre en pratique des actions concrètes au sein de leurs entreprises. Et c’est là bien sûr une des missions de la CCI de Tarbes que d’être à leurs côtés et de les accompagner dans la mise en œuvre de leurs démarches vers un Tourisme Pyrénées Durable.
 

Télécharger les présentations des intervenants :

Colloque Tourisme Durable du 24/11/2015 - Tables rondes (matin)

Colloque Tourisme Durable du 24/11/2015 - Ateliers (après-midi)

Mentions légales - Réalisation : Agence Multimedia Otidea